IT WAS SO BEAUTIFUL I DIED, Camille McOuat

It was so beautiful that I died, Camille McOuat

Camille McOUAT, photographe

Camille McOuat (photographies et textes)


"J’ai entrepris cette série pour passer le temps, pendant des vacances au calme dans le Yorkshire chez un grand-oncle de 90 ans. C’est rapidement devenu une entreprise sérieuse. Dans ces images, et dans plusieurs de mes photos de rue, je m’intéresse au côté absurde et à l’humour dans la vie. Un sentiment de mystère, et souvent le sentiment d’être seule..." 

18,96 €

 

... Du moins, c’est ce qui s’exprime de plus en plus dans mes images, intentionnellement ou non. C’est comme si je pouvais juste mourir à tout moment, alors, rien de ce que je fais n’est important. Peut-être que beaucoup de gens se sentent comme ça avant d’atteindre l’âge abominable de 27 ans. Comme les paysages de ces photos, le monde continuerait tout simplement sans moi. Mais bon, si nous allons tous mourir, autant que notre dernière vision soit épique ! »

Genre : photographie
Anglais 100 x 125 mm
44 pages imprimées en quadri sur Munken 80 g – Couverture sur Tintoretto Gesso 250 g.
Livres brochés – Dos carré collé – 8 photographies en couleur

ISSN : 2425-6277

ISBN : 978-2-36980-038-5

 

Tiré à 50 exemplaires numérotés de 1 à 50

Le tirage de tête est constitué de 5 exemplaires numérotés de 1 à 5, illustrés chacun de 8 épreuves argentiques tirée sur papier baryté, l'ensemble signé par l'auteur.

Partenariat avec la galerie Les comptoirs arlésiens de la jeune photographie, à Arles (Bouches-du-Rhône)

Vous aimerez aussi

Product added to wishlist
Product added to compare.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/