Alger, Climat de France, Stéphane Couturier

 

François Cheval (texte)

Etienne Hatt (texte)

Traduction en anglais par Gila Walker


La méditerranée reste à inventer. Parler d’Alger depuis la France fait immédiatement rejaillir des souvenirs, des blessures, des poncifs. Stéphane Couturier s’est immergé dans la plus grande cité de logements et l’une des plus déshéritées : « Climat de France ». 

28,44 €
Quantité

  • Paiement sécurisé par CB Paiement sécurisé par CB
  • Livraison offerte à partir de 50€ Livraison offerte à partir de 50€
  • Retours acceptés pendant 30j Retours acceptés pendant 30j

Il a pu pénétrer dans cette cité fermée, ancien fief des islamistes dans les années 1990. Construite au tournant de l’histoire de l’Algérie entre 1954 et 1957 par l’architecte Fernand Pouillon, c’est une ville dans la ville, 50.000 habitants, peut-être plus, qui représente toutes les contradictions de cette société coincée entre espoir et désenchantement. Entrer dans cette cité, c’est comme entrer à l’intérieur d’un concentré de tous les maux de la société algérienne. 

Comment rendre l’atmosphère de cette vie au quotidien ? Comment rendre cette force aussi de cette architecture qui, malgré tout, conserve une modernité étonnante ?

 

Genre : photographie – 80 pages

Format fermé : 230 x 320

Couverture : Effalin 120g lisse blanc
Reliure cartonnée cousue, carton 24/10ème avec dos carré et tranchefile. Marquage à chaud.
54 photographies en couleur

Pages intèrieures imprimées sur Munken Print White 150 gr en main de 1,5

Sous film rétractable

ISSN : 2417-1719

ISBN : 978-2-36980-023-1

 

Références spécifiques