Panier  

Aucun produit

0,00 € Expédition
Total 0,00 €

Commander

Options fr | €

Beaux-Livres

[Auto]Édition photographique, enquête sur une mutation. Céline Ravier

0,00 €

[Auto]Édition photographique, enquête sur une mutation. Céline Ravier

Depuis les années 2000 – avec un réel essor en 2010 - on assiste à une démocratisation et une surabondance de livres de photographies. Par le biais d’un travail de recherche et d’entretiens avec les acteurs du petit monde de la photographie et de l’édition, Céline Ravier propose un instantané des nouveaux visages de l’édition photographique qui se dessinent aujourd’hui en France. Cette enquête nous emmène des origines de la surpublication liées aux avancées numériques et à l’émergence de l’autoédition, jusqu’à son impact sur la recomposition d’un marché de niche, le statut du photographe et la forme même de "l’objet livre" qui continue à proliférer presque comme un antidote à l’ère numérique.

Étude réalisée en 2018 dans le cadre d’un Master en Info-Com à l’EJCAM (Aix-Marseille Université).

Rupture de stock

FF 15 x 21 cm – 104 pages

ISBN 978-2-36980-181-8

EAN 9782369801818

J2_Entrée en stock 11 juin

Date de parution 25 juin

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

[Auto]Édition photographique, enquête sur une mutation. Céline Ravier

[Auto]Édition photographique, enquête sur une mutation. Céline Ravier

[Auto]Édition photographique, enquête sur une mutation. Céline Ravier

Depuis les années 2000 – avec un réel essor en 2010 - on assiste à une démocratisation et une surabondance de livres de photographies. Par le biais d’un travail de recherche et d’entretiens avec les acteurs du petit monde de la photographie et de l’édition, Céline Ravier propose un instantané des nouveaux visages de l’édition photographique qui se dessinent aujourd’hui en France. Cette enquête nous emmène des origines de la surpublication liées aux avancées numériques et à l’émergence de l’autoédition, jusqu’à son impact sur la recomposition d’un marché de niche, le statut du photographe et la forme même de "l’objet livre" qui continue à proliférer presque comme un antidote à l’ère numérique.

Étude réalisée en 2018 dans le cadre d’un Master en Info-Com à l’EJCAM (Aix-Marseille Université).

Donner votre avis