Panier  

Aucun produit

0,00 € Expédition
Total 0,00 €

Commander

Options fr | €

Editeur d'art

LA FOULE DE MES SEMBLABLES, David Thelim

30,00 €

Ludovic Duhamel (texte), Marc Spaccesi (entretien)

Gila Walker (traduction)


"J’ai chaque jour l’impression étrange de vivre au cœur d’un tableau de David Thelim... Ce monde singulier et pluriel, peuplé de personnages si proches et si lointains, c’est le mien. J’y retrouve la vision fidèle de ma vie de citadin. Cette foule toujours recommencée, cette foule qui peuple chacune des toiles de l’artiste, c’est celle que je côtoie dès potron-minet, celle qui me suit pas à pas toute la journée, où que j’aille. La voici ici, saisie dans son essence même, dans sa vérité. Là, dans cette peinture qui s’affranchit des règles de la figuration classique, qui suggère en quelques traits, qui souvent oppose au monochrome de la multitude, le bleu d’un décor impassible, je reconnais le cours bruissant de notre fourmilière terrestre."


Ludovic Duhamel (extrait),

directeur de publication de Miroir de l’art

Genre : Art

300 x 200 – 64 pages, 44 reproductions couleur

Couverture rigide

Clil : 3679 – Peinture 3680 – Peintres, Monographies

EAN : 9782369800781

ISBN : 978-2-36980-078-1


Tirages de tête constituées de 24 gouaches originales et uniques, au format 28 x 18 cm, peintes par l'artiste à la sortie du livre.
Numérotés de 1 à 24, signées David Thelim.


30€

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

LA FOULE DE MES SEMBLABLES, David Thelim

LA FOULE DE MES SEMBLABLES, David Thelim

Ludovic Duhamel (texte), Marc Spaccesi (entretien)

Gila Walker (traduction)


"J’ai chaque jour l’impression étrange de vivre au cœur d’un tableau de David Thelim... Ce monde singulier et pluriel, peuplé de personnages si proches et si lointains, c’est le mien. J’y retrouve la vision fidèle de ma vie de citadin. Cette foule toujours recommencée, cette foule qui peuple chacune des toiles de l’artiste, c’est celle que je côtoie dès potron-minet, celle qui me suit pas à pas toute la journée, où que j’aille. La voici ici, saisie dans son essence même, dans sa vérité. Là, dans cette peinture qui s’affranchit des règles de la figuration classique, qui suggère en quelques traits, qui souvent oppose au monochrome de la multitude, le bleu d’un décor impassible, je reconnais le cours bruissant de notre fourmilière terrestre."


Ludovic Duhamel (extrait),

directeur de publication de Miroir de l’art

Donner votre avis